Asproman – Ailefroide

Benjamin et Mickaël voulaient se faire une grande voie difficile ensemble, lors de leur retrouvailles à Briançon. Leur choix s’est porté sur “Asproman”.
Située à Ailefroide, à une petite demi-heure de Briançon, c’est la grande voie parfaite : un niveau soutenu (200m – 7c, 6b+, 8a+, 7b+, 7c+, 7a+, 7c+, 7b+), dans un profil légèrement déversant tout du long, et c’est un petit bijou de la grimpe.

Ben dans la L3 en 8a+ d’Asproman

Pour enchaîner dans la journée, une grande voie de ce niveau, un peu de repérage est nécessaire pour trouver l’accès ( l’accès étant peu détaillé dans le Topo, je le détaille plus bas dans l’article), découvrir la ligne, et mémoriser les petits traquenards à éviter, entre autre chose.

Mika s’engage dans la L3 en 8a+ d’Asproman

Naturellement, Ben et Mika m’ont proposés de participé à la journée de repérage, pour y faire quelques photos. Et tout aussi naturellement j’ai accepté !

Mika à la recherche de l’itinéraire dans la L3 en 8a+

Pour des raisons d’efficacité de la journée, nous avons fait les photos dans la longueur la plus difficile, la L3 en 8a+. Ben et Mika voulaient bien repérer la longueur, pour la libérer du premier coup le jour de l’enchaînement et garder de l’énergie pour le reste des longueurs.

La L3 démarre depuis une grande vire, monte au bord d’un dièdre, puis bifurque à droite dans un panneau compact, d’une belle couleur orangée, aux préhensions typées règles. Le crux se situe au départ de la bifurcation.

Mika au début du crux de la L3 d’Asproman

L’intensité se réduit sur la fin, mais les possibilité d’erreurs sont nombreuses et la fébrilité se ressent.

L’apogée de la section, avec ce croisé final, demande un ultime effort physique et de concentration.

la fin de la longueur, bien que plus facile, exige de rester vigilant jusqu’au bout.

Le jour de l’enchaînement, Ben fera toute les longueurs et liberera la grande voie. Mika ratera d’un cheveu la longueur en 8a+, mais enchaînera le reste des longueurs. Bravo les gars !

Merci à Ben, Mika et Agathe, de m’avoir permis d’être présent pour découvrir Asproman ! C’est définitivement un superbe projet à réaliser.

Accès :

Lors de la montée de repérage, nous avons eu un peu de mal à comprendre l’explication succincte du topo en ce qui concerne l’accès à la grande voie.
Je propose donc une explication complémentaire, qui je l’espère, contribuera à rendre cette grande voie plus pratiquée !

Partir d’Ailefroide sur le même sentier que celui qui mène à Face de Bouc. Au lieu de tourner à gauche pour monter à Face de Bouc, continuez tout droit sur le sentier du Pelvoux.

Traverser la zone boisée, ainsi que le petit ruisseau. Le chemin continue en longeant le large torrent sur la droite, et un pré sur la gauche. Plus loin, lorsque la zone redevient progressivement boisée, un chemin bien visible part sur la gauche. Prendre ce chemin qui monte légèrement, en faisant des lacets, vers des dalles grises.

Lors de la montée de ce chemin, le canyon où se trouve Asproman est visible, légèrement sur la gauche par rapport à la destination du sentier.

Une fois aux dalles grises, remontez d’une trentaine de mètres en suivant les goulottes naturelles, puis traversez vers la gauche vers l’entrée du Canyon. Asproman est alors visible.

Les dalles grises à remonter. Chaussures d’approches conseillées !

L’entrée du Canyon, après avoir monter les dalles grises et traversé sur la gauche.

Remonter le Canyon en traversant la rivière lorsque c’est nécessaire.

Il y a plusieurs cordes fixes et ancrages qui permettent de traverser la rivière.

15 mètres avant la cascade, se trouve l’accès à la rampe ou démarre Asproman.

N’hésitez pas à m’indiquer si d’autres informations pertinente pourraient aider !

Aurèle Brémond

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *