le TAB édition 2020

Cette année, je me suis rendu sur le « Tout à Blocs » (le « TAB »), pour encourager les amis qui participaient, voir les amis qui encourageaient, et y faire quelques photos.

J’ai assisté aux 4 vagues du jeudi (2 sessions de 2h30 pour les femmes, et pour les hommes, en alternance), puis aux finales minimes et cadets du samedi, puis aux finales seniors du samedi soir.
Pour les qualifications seniors, ainsi que les finales jeunes, j’ai pu me déplacer et photographier librement, sous le regard bienveillant du staff. Pour les finales senior en revanche, contrairement aux années passées, il n’était pas possible d’avoir des accès derrière les cordons, du fait de la présence de représentants de l’Etat, et des mesures de sécurités associées. C’était inattendu car le staff du TAB est toujours très bienveillant des photographes qui font poliment la demande d’accès, et en général, la concède si on partage ensuite les photos sur le web et les réseaux sociaux.

Le bilan c’est : deux bons milliers de photos, beaucoup de sueur, beaucoup d’émotions, une légère perte de voix, beaucoup de travail derrière un écran pour sortir les 550 photos et les publier[1]vous pouvez retrouver les albums des qualifications sur Facebook https://www.facebook.com/aurele.bremond/photos_albums, et au milieu de tout ça, beaucoup de bonheur.

Voici quelques unes des photos prises chez les seniors durant l’événement. Pour voir l’ensemble des photos 550 photos, je vous invite à jeter un œil sur Facebook, et les différents albums.

Julija Kruder durant les qualifications. Ma photo favorite. Pas parfaite techniquement, elle représente bien le TAB : la solitude de la performance au milieu d’une armée de compétiteurs.

Fanny Gibert en qualification.

Chloé Caulier, impériale.

Quelques secondes plus tard, lorsque la victoire est acquise pour de bon.

Mia Krample en finale. Contrôler le balant du corps semblait si facile en regardant Mia Krample. Le contrast avec les autres finalistes est saisissant.

Fanny Gibert en finale. Moins à l’aise que Mia Krample dans ce contrôle du mouvement.

Parvenir à retranscrire en photo, un mouvement si dynamique et si complexe à réaliser, est l’un des style de photo que je préfère, définitivement.

L’effervescence des qualifications : du monde sur les blocs, au dessus des blocs, sur les tapis, autour des tapis.

La cadence des qualifications : malgré les 5h cumulées de qualifications, le rythme des essais dans les blocs reste très rapide et continue, il faut rester à l’affût.

Au milieu de cette effervescence rapide, il y a tellement de petits détails à voir et à savourer. La taille de certaines prises finales.

Un grand merci au staff du TAB, bénévoles et professionnels, qui ont organisé l’événement, et nous ont offert un si beau spectacle. C’était un plaisir d’y venir, toutes casquettes confondues (photographe, supporter, public). Hâte d’être l’an prochain pour vivre une nouvelle édition.

References

References
1 vous pouvez retrouver les albums des qualifications sur Facebook https://www.facebook.com/aurele.bremond/photos_albums
Aurèle Brémond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *